Les cris du sang, sa force et ses impressions

« Ce qui est resté d’une affiche du Caravage déchirée en petits carrés bien réguliers et foutue dans un cadre », à la maison, Paris.

Voltaire, Le fanatisme

Les commentaires sont fermés.