Alors la masure, où la mousse / Sur l’humble chaume a débordé, / Montre avec une fierté douce / Son vieux mur, de roses brodé

Pontou, Vayrac (Lot).

Victor Hugo, Les voix intérieures, V

 

Les commentaires sont fermés.