L’allemand sans peine

lumière dans la nuit : spirale
Le mot Feldstärke peut-être compris de deux manières :
1 – le plus communément, il est traduit par Champ de force ;
2 – moi, je le comprends plutôt comme : Eh ben coco, toi cette année tu vas pas t’ennuyer ! Voyages, rencontres, grosse rigolade, quoi !

… Parce que Feldstärke, c’est le nom d’un programme initié par le 104 et deux écoles d’art étrangères, et que 50 étudiants de trois pays vont se rencontrer pour voir ce qu’ils sauront faire ensemble, et que dans les 50, il y aura moi. Yeah !

lumières dans la nuit
Affaire à suivre…

Une réflexion au sujet de « L’allemand sans peine »